Réflexion sur la peinture

Monologuer sur la peinture c'est bien, mais se consacrer à celle-ci et la contempler c'est idéal.

Le contenu d'un texte, aussi bien pensé soit-il, ne se substituera jamais à l'émotion visuelle que seul l'oeil peut nous restituer ; car c'est bien de contemplation visuelle qu'il s'agit et non d'une suite de mots alignés les uns aux autres, dont on se demande parfois ce que tout cela peut vouloir bien dire.

N'intellectualisons pas le sujet et cédons volontiers aux penseurs ce privilège. Ne dit-on pas que les enfants, dans leur prime jeunesse, possèdent cet instinct de la couleur et que toute réflexion à ce sujet est inappropriée. Laissons nous porter par cet instinct et oublions toutes ces litanies d'adultes.

L'oeil est l'outil le plus précieux que l'on puisse posséder pour ce moyen d'expression. Peindre est un langage à part entière et si évident, qu'il est inutile d'en remettre une couche par de savants écrits.
.